Au Japon

 

 

 

 UN CHARTREUX AU PAYS DU SOLEIL LEVANT :

DIOR DES AUBEFFINS  F 

L’aventure a débutée au mois de Mai 2010, lorsque, par une connaissance commune, j’ai été contactée par la famille IKEDA qui souhaitait importer au Japon un Chartreux français.

Dès le début, les IKEDA m’avaient précisé qu’ils attendraient «le temps nécessaire», ce qui est un euphémisme au regard de la législation japonaise qui est une des plus complexe pour l’introduction d’animaux vivants sur son territoire!

Pour que le chat ne fasse pas de quarantaine à son arrivée sur le sol japonais, il convient de respecter un protocole vétérinaire qui fait partir le chat de France après ses 15 mois.

Le Japon n’acceptant pas que les animaux voyagent seuls (vol cargo), l’éleveur ou le propriétaire doit faire le voyage sur le même vol. Ayant toujours refusé de céder un chat qui aurait eu à voyager seul (soute pour les avions, transports routiers,...), je ne peux que saluer cette disposition de la réglementation japonaise.

C'est ainsi que DIOR des Aubeffins (mère : Ushas des Aubeffins, Père : Titan aus dem Hause Franck) né le 31 décembre 2008, a rejoint le Japon le 21 juillet 2010.

 

Cette longue période a été difficile car j’ai développé un grand attachement pour Dior mais, cela a aussi permis de tisser des liens avec sa famille japonaise au cours de nos très nombreux échanges de courriels.

 

Au Japon, la race des Chartreux est peu représentée. La plupart viennent des Etats Unis ce qui s’explique facilement puisque les deux seules fédérations félines implantées au Japon sont la CFA et la TICA. Ainsi, Dior est le premier Chartreux français inscrit en TICA au Japon.

Quelques photos de DIOR DES AUBEFFINS F :

A L'AGE DE 5 MOIS (MAI 2009) :  



 EN JUIN 2010

 

 EN JUILLET 2010

 

 

×