Créer un site internet

Les groupes sanguins

 

Les groupes sanguins dans l'espèce féline :

Une des grandes découvertes du 20ème siècle pour les propriétaires et éleveurs de chats aura été "les groupes sanguins des chats" et leurs particularité.

Au fur et à mesure des progrès récents de la médecine vétérinaire et de l'élevage félin, il est de plus en plus nécessaire de déterminer les groupes sanguins de nos chats ; Lors d'opérations chirurgicales, de transfusions thérapeutiques pratiquées par les vétérinaires ; Pour les éleveurs afin de prévenir l'érythrolyse néonatale du chaton.

MEMO HISTORIQUE

Ce n'est qu'en 1912, qu'INGEBRINGSTEN découvrit l'existence d'isoagglutinines sériques qui réagissent avec les globules rouges chez le chat. Ceci permit de mettre en évidence, pour cette espèce animale, l'existence des groupes sanguins.

Il faudra attendre 1953 pour que l'anglais HOLMES définisse le système des groupes sanguins du chat et les baptise successivement "EF" (représentant 95% de la population féline) "O" (représentant 4%) et "F" (représentant 1% de la population féline).

En 1962, deux antigènes (A et B) sont décrits par EYQUEM. Ces antigènes ont été apparentés aux groupes d'HOLMES : "EF" et "O".

Un troisième groupe sera identifié en 1981 (AUER et BELL) : le groupe "AB" que l'on peut raisonnablement apparenter au "F" d'HOLMES.

Fort de ces découvertes, des travaux furent entrepris, principalement aux Etats-Unis, où de nos jours, le groupe sanguin figure fréquemment sur le carnet de santé du chat.

LES DIFFERENTS TYPES SANGUINS :

GENERALITES : Les différents types sanguins sont dûs à des antigènes attachés à la surface des globules rouges. Chaque antigène différent représente un groupe sanguin. L'absence d'antigène représente aussi un groupe sanguin (groupe négatif).

 

CHEZ LE CHAT :Il n'y a pas de Rhésus, pas de donneurs universels car il n'y a pas de chats négatifs pour tous les antigènes. Un chat peut être du groupe "A", du groupe "B" ou du groupe "AB". Ensuite, il peut être porteur de l'autre antigène (gènotype) que l'on identifie en lettre minuscule (ab) - Voir "tableau de probabilité" sur le document pdf, situé en bas de page.

Des groupes sanguins supplémentaires pourraient exister ; Récemment un nouvel antigène érythrocytaire appelé MIK a été décrit. (Source : Congrès 2008 de l'AFVAC).

QUE SAVONS-NOUS SUR CES GROUPES SANGUINS : Le chat ne dispose que d'un système de groupes sanguins. Trois phènotypes ont été décrits : les groupes sanguins "A"; "B", et "AB" d'où la déduction qu'il existe trois allèles, notés A, B et AB.

Le groupe A : Il est dominant par rapport au groupe B, il correspond à un chat homozygote A/A ou hétérozygote A/b.

Le groupe B : Il est normalement homozygote (l'allèle B étant récessif sur l'allèle A), il correspond à un chat homozygote B/B.

Le groupe AB est rare. Les globules rouges de ce groupe présente à leur surface, des antigènes A et B. Selon des recherches récentes, ce groupe comporte un autre allèle : AB, dominant sur B, mais récessif sur A, ce qui donnerait un génotype AB/AB ou AB/B. Néanmoins, vu la rareté de ce groupe (1% de la population féline), lors de transfusion sanguine et donc de la difficulté rencontrée pour trouver du sang AB, les vétérinaires utilisent du sang de groupe A.

VOIR, EN BAS DE PAGE, LE PDF.GROUPES SANGUINS vous y trouverez  sur le tableau "A"  un résumé du GENTYPE DU GROUPE SANGUIN.

L'idéal, vous l'aurez compris, serait de ne marier ensemble que des chats du même groupe afin de :

- 1 - Ne pas avoir des chatons présentant des signes de maladies hémolytique

- 2 - Eviter que les chatons soient porteurs d'autres groupes et, de ce fait, d'éviter que la descendance en subissent les conséquences (A condition que les 2 parents soient homozygotes!).

Mais, c'est se priver d'un patrimoine génétique car cela tant à se priver de certain(e)s reproducteurs/rices et, actuellement, aucun laboratoire en France n'est capable de déterminer si le chat est homozygote ou hétérozygote.

De ce fait, il est important de déterminer les groupes sanguins de ces chats avant tout accouplement. S'il s'avère que les deux chats sont de groupes différents et/ou présentent des risques hémolitiques pour les chatons (voir plus haut), il conviendra si le groupe sanguin des chatons présente un risque de séparer ceux-ci de leur mère (et de biberonner!) pendant les premières heures de leur vie (16 à 24h, certains préconisent jusqu'à 48h) afin que leur organisme leur permette de recevoir le lait maternel sans risque.

Déterminer ou faire déterminer le groupe sanguin de son chat (groupage sanguin)

Il existe différentes méthodes et organismes afin de déterminer les groupes sanguins (pas les gènotypes) de nos chats :

Société ALVEDIA (tests rapides). Très utiles au moment de la naissance :

www.alvedia.com (la plus ancienne)

www.kitvia.com/groupage-sanguin

Si la détermination du groupe sanguin peut être faite plus tard, il est possible de faire faire cette analyse en même temps que l'ADN (ex : laboratoire GENINDEXE, Laboratoire ANTAGENE,...)

Parlez-en avec votre vétérinaire qui pourra se (et vous) renseigner sur le protocole à suivre et comment procéder (prélevement et expedition)

Fiare le prélévement de préférence en début de semaine.

Agglutination croisée chez votre vétérinaire :

Si votre vétérinaire est équipé pour pratiquer une agglutination croisée afin de révéler une éventuelle incompatibilité sanguine entre le mâle et la femelle, cela vous donnera une réponse plus rapide (environ 1 heure) que le groupage qui doit être expédié par la poste et nécessitera moins de sang.

Inconvénients : Il faut avoir les deux chats (afn de comparer leurs sangs) et vous ne pourrez pas identifier nominativement le(s) groupe(s).


 

Les tests rapides à l'étranger :

RapidVet-H - DMS Laboratory, inc :

Adresse : 2, darts Mill Road - Flemington - NEW JERSEY 08822

Tel : (908) 782-3353 - Fax : (908) 782-0832 - Site internet : http://www.rapidvet.com

Ce test détermine les groupes A, B et AB. Pour commander, il faut une ordonnance vétérinaire et régler en dollars.

En cherchant, vous trouverrez d'autres laboratoires.


 

DEFINITION DES TERMES UTILISES DANS CET ARTICLE

Allèle : Lorsque deux gènes sont situés à un même locus (même position) sur deux chromosômes.

Anticorps : Substance produite par les globules blancs du sang par réaction à des protéines "étrangères".

Antigène : Substance chimique isolée ou portée par une cellule, un micro-organisme qui, introduit dans l'organisme, est susceptible de provoquer une réaction spécifique du système immunitaire visant à la détruire ou à la neutraliser.

Chromosôme : Fragment du filament qui se forme dans le noyau de la cellule vivante et qui contrôle les caractères hérités de la cellule et donc de l'animal entier.

Colostrum : Premier lait produit par la mère après la naissance des chatons.

Erythrolyse néonatale : Maladie hémolytique néonatale qui se retrouve chez plusieurs espèces animales (homme, cheval, chien, cochon, chat). Elle détruit les globules rouges des descendants par l'action des anticorps maternels. Chez le chat, contrairement à la femme et à la jument, la maladie hémolytique peut apparaître dès la première portée car les anticorps anti-A neutralisants sont présents de façon spontanée dans le sérum des chats de groupe B. Il n'y a pas de sensibilisation antérieure.

Hétérozygote : Possédant une paire d'allèles différents, un de chaque parent, pour un caractère donné.

Homozygote : Ayant une paire d'allèles identiques pour un caractère donné.

Locus : Position d'un gène sur son chromosôme.

Gène : Segment d'ADN transmis héréditérement et participant à la synthèse d'une protéine correspondant à un caractère déterminé.

Nécrose : Mort d'une cellule ou d'un tissu à l'intérieur d'un organisme vivant.


 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Université de Montréal (ca), médecine vétérinaire (05/2005) - American Animal Association (04/2005) - Importance of blood groups and blood antibodies in companion animals, Transfusion Medicine Reviews (Ref : 18, pp117-126) - Magazine animal DMV, Banque du sang chiens & chats, Canada (02/2003) - SFF, séminaire (03/2003) - Les groupes sanguins, C.Millet, ACRCC (12/2000) - Determination of the prevalence of feline blood types in the UK, Knottenbelt CM, Addie DD, Jay MJ Mackin AJ. (1999), journal of small animal practice (40p. 115/118) + http://www.dr-addie.com/ - Les groupes sanguins des carnivores domestiques, Le point vétérinaire (Vol.25 n°157, 02/1999).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TABLEAU. GROUPES SANGUINS.pdf 

 

 

×